La fille du premier rang

La fille du premier rang

Aujourd’hui, j’ai couru à ma rivière, celle près de la barrière. Je me suis dit que je devais trouver une idée, une idée pour que la fille assise au premier rang de ma classe tourne sa tête et me regarde comme une amoureuse, la mienne.

Il paraît que le regard des amoureux est pas comme les autres. Moi, j’ai essayé de le voir devant la glace dans l’entrée de ma maison, mais j’ai rien remarqué. J’ai mis le doigt dans mon œil pour voir s’il avait changé, non, il était comme avant, et l’autre œil aussi, comme quand j’étais petit.

Pourtant, je suis amoureux de cette fille du premier rang, en vrai. Je le sais. Quand je la regarde, les coins de ma bouche se plient tout seul, sans que je leur demande et mes bras sont comme ceux de la statue sur la place de l’église, ils bougent plus. Mes mains, elles pendent, elles se balancent comme si elles étaient perdues.

Lire la suite « La fille du premier rang »

l’homme au bouton de plastique rose

Rien n’est plus fou que l’homme normal.

L’homme était assis sur son fauteuil vert en velours. Il regardait dans le vide la télévision. Le vide de la télévision le lui rendait bien.

Les ongles oblongs de ses mains s’enfoncèrent dans les accoudoirs. L’heure était là. Celle de la nuit tombante. Il se leva, les yeux rivés dans son souffle intérieur. Il mit son chapeau démodé, attrapa sa canne et un des nombreux sacs plastiques jonchés à même le sol. Il sortit de chez lui, dévala les escaliers de sa tour de vingt étages aux senteurs multiples. Il habitait au vingtième.

Il marcha à grande allure dans les rues froides de sa ville et parvint jusqu’au bord de la Marne. Il croisa des chiens accompagnés de gens, des vélos portant des gens, des baskets suivant la course de gens. Le tracé du chemin de cette rive se coupait en deux près du pont, il prit celui que les gens ne fréquentaient pas, celui des crottes de chiens, celui des bouteilles vides, celui des haillons. Il s’engouffra dedans et inspira si fort qu’un pigeon égaré s’envola, se cogna contre la voûte du pont et s’écroula à terre. Lire la suite « l’homme au bouton de plastique rose »